William Blake & Co

  • Discours de la servitude volontaire

    Etienne de La Boétie

    • William blake & co
    • 21 Octobre 2011

    "Ce sont donc les peuples mesme qui se laissent ou plustost se font gourmander, puis qu'en cessant de servir ils en seroient quittes, c'est le peuple qui s'asservit, qui se coupe la gorge, qui, aiant le chois ou d'estre serf ou d'estre libre, quitte sa franchise et prend le joug ; qui consent à son mal, ou plustost le pourchasse." C'est là que j'ai trouvé, vers mes vingt-cinq ans, la meilleure description des logiques de la tyrannie, comme le secret scandaleux de la solidarité des victimes et des bourreaux : "D'où a il pris tant d'yeulx, dont il vous espie, si vous ne les luy baillés ? Comment a il tant de mains pour vous fraper, s'il ne les prend de vous ? Que vous pourroit il faire, si vous n'estiés receleurs du larron qui vous pille, complices du meurtrier qui vous tue, et traistres à vous mesmes ?".
    Avant-propos de Jean-Paul Michel.

  • Derniers poèmes

    Friedrich Hölderlin

    • William blake & co
    • 22 Septembre 2012

    Cet ouvrage rassemble une cinquantaine de poèmes de Hölderlin, poèmes dits " de la folie ", écrits entre 1807 et sa mort en 1843. Retiré dans la tour de Tübingen après que le monde se fut accordé à dire qu'il avait perdu la raison, il ne fait plus que regarder autour de lui et tente de rendre, poétiquement, le passage du temps sur le paysage qui l'entoure. Ces Derniers Poèmes sont d'une écriture limpide et d'un lyrisme extrême.

  • Pèlerinage à Kashima, l'île-aux-daims

    Matsuo Bashô

    • William blake & co
    • 19 Octobre 2018

    Un classique de la littérature mondiale, en édition bilingue illustrée, traduction nouvelle, très annotée, par un japonologue de premier plan, qui donne ici un troisième volume consacré à l'oeuvre du poète Matsuo Bashô.
    Extrait de la 4eme de couverture, texte du traducteur, Alain Walter :
    « (...) De cette excursion (environ 90 kilomètres), tantôt à pied, tantôt en bateau au fil de l'eau, à travers la lande dont les buissons de lespédèzes se couvraient de fleurs mauves, Bashô ramena cette suite de notations que l'on pourrait comparer à un album de croquis et de lavis. On y retrouve l'humour et l'humanisme du poète, sa vive sensibilité à la nature, sa communion avec les écrivains du passé, son élévation mystique. »

  • Odyssée, chant V (épisode kalypsô)

    Homère

    • William blake & co
    • 14 Janvier 2022

    Le livre : une traduction nouvelle rigoureuse et d'une grande beauté, au plus près de la littéralité du texte grec.

  • Une terre sans art

    Pierre Bergounioux

    • William blake & co
    • 19 Octobre 2018

    Partant de l'idée que la pénurie matérielle engendre le déficit culturel, Pierre Bergounioux brosse le portrait historique d'un Limousin éloigné du vaste monde, remarquable par le vert de ses taillis plus que pour la prolifération des textes et des créations de l'esprit. Avec le nouveau millénaire, le numérique et la circulation de l'information, l'auteur invite son territoire et ses habitants à quitter l'ère de granit pour rejoindre la fluidité du monde.

  • Un cri, chose et signe

    Jean-Paul Michel

    • William blake & co
    • 14 Janvier 2022

    Un long poème de 1996 retrouvé dans des carnets d'été relus pendant la période d'inaction forcée du premier confinement sanitaire. Publié en édition bilingue par Michael Bishop Outre-Atlantique, ici dans son premier tirage séparé en France, au format in quarto.

  • Cartes postales d'un voyage en Pologne

    Giorgio Caproni

    • William blake & co
    • 12 Avril 2004

    En 1948, à l'initiative probable du mouvement de la paix, et tout particulièrement des sections française et polonaise , l'idée se fait un jour d'un vaste congrès international réunissant artistes, écrivains, intellectuels et savants du monde entier ; bref l'intelligentsia " planétaire " qui milite en faveur de la cessation définitive de la guerre et des guerres.
    Le congrès doit se tenir à wroklaw, en breslavie, du 25 au 28 août.

  • La notice

    Pierre Bergounioux

    • William blake & co
    • 19 Mai 2017

    Des pages éblouissantes de l'un des plus grands prosateurs français contemporains touchant les merveilles de la découverte de la lecture dans l'enfance, celle aussi de l'étrangeté et du mutisme des choses.
    Un enfant recherche désespérément sur les rayons de la Bibliothèque municipale de Brive (Corrèze) la « notice » qui lui permettrait de comprendre le mode d'emploi du réel auquel il doit faire face, au mutisme et à l'inconséquence des adultes. Des pages inoubliables, lisibles par tous, de l'enfance au grand âge, avec, comme toujours chez Pierre Bergounioux, un sentiment profond de reconnaissance.

  • ... belle garonne et les jardins...

    Friedrich Hölderlin

    • William blake & co
    • 10 Avril 2003

    Voici traduit dans vingt et quelques langues de la terre, et s'invitant à toutes les autres, un " poème des poèmes " venu de la proche Allemagne au siècle dernier, une sorte de bateau ivre armé par un adolescent de 33 ans dans le souvenir d'un voyage en France, un poème qui donne à penser et donnant à penser a déjà fait le tour du monde : Andenken de Hölderlin.

  • Ce volume, très illustré, publié à l'occasion d'une grande exposition rétrospective (1965-2019) présentée à la Bibliothèque centrale de Bordeaux rassemble textes et documents originaux ayant ponctué l'histoire poétique du dernier demi-siècle en France. Des premiers actes du groupe Braises (Brive, 1965-1966) aux toutes-dernières publications des voyages de Bashô en édition bilingue dans les traductions nouvelles d'Alain Walter (5 volumes), une invitation à la découverte de chemins de la création d'auteurs contemporains audacieux.

  • Un volume au format élégant, empagement à grandes marges, à la réalisation très soignée (papiers, typographie, façonnage dos carré cousu, couverture illustrée d'un autoportrait d'Odilon Redon en vignette, titre couleur ( d'un violet profond) sur carte texturée blanc naturel. Edition nouvelle augmentée d'un ouvrage épuisé depuis de longues années, dont les Bibliothèques de la Réunion des Musées Nationaux, du Musée d'Orsay notamment ont écoulé une bonne part de l'édition antérieure. L'ouvrage reproduit en hors-textes nombre des oeuvres exposées au Salon de 1868, étudiées par le peintre, agissant ici comme critique de ses pairs (Courbet, Manet, Gauguin, etc.), d'autres artistes du XIX° siècle aussi, le graveur Rodolphe Bresdin notamment. Les articles critiques sont précédés d'une autobiographie d'Odilon Redon relatant les circonstances de la naissance et du développement de son activité créatrice. Un ouvrage devenu classique par la nature de ses objets, la qualité de son auteur, qui doit figurer à côté des Ecrits sur l'art de Baudelaire et du Journal d'Eugène Delacroix dans la bibliothèque des amateurs d'histoire de l'art, de l'art du XIX° siècle, de la peinture en général. Odilon Redon ayant vécu dans le Médoc au retour de son père en France, les librairies de Bordeaux devraient en tirer quelque parti.

  • Le poème du Rhône

    Frédéric Mistral

    • William blake & co
    • 1 Septembre 1997
  • Un élégant volume grand format à la réalisation très soignée (papiers, typographie, façonnage dos carré cousu, jaquette deux couleurs sur vergé blanc naturel). La première partie consiste en une anthologie de textes de grands auteurs, à valeur de manifeste littéraire de résistance aux différentes entreprises terroristes de disqualification de la création littéraire et artistique, du Livre en général. La part d'Yves Bonnefoy, décédé en 2016, est particulièrement importante dans ce volume, qui lui rend un hommage marqué. Le livre s'ouvre sur un beau portrait photographique du poète par sa fille Mathilde et compte de nombreux essais et documents manuscrits inédits. Des textes de Louis-René des Forêts, des inédits de Jean-Marie Pontévia sur Eros, de Pierre Bergounioux (« Naissance du récit rationnel », de Philippe Lacoue-Labarthe, Jean-Luc Nancy, Paul Audi (sur « Les Onze » de Pierre Michon, des traductions nouvelles de Hölderlin, etc. La seconde partie consiste en une bibliographie illustrée de l'ensemble des livres publiés par les éditions William Blake and Co. pendant les deux dernières décennies (1996-2016) : « Un entretien nous sommes », donnant à lire une page de chacun d'entre eux. L'ensemble constitue un prolongement du beau volume collectif publié en 1996 pour le 20ème anniversaire de la création des éditions William Blake and Co. : « Nous avons voué notre vie à des signes », lequel frappa la critique par sa qualité. Cet ouvrage audacieux et utile est aussi désirable comme un cadeau à (se) faire qu'à offrir.

  • Poésies

    Isidore Ducasse

    • William blake & co
    • 13 Septembre 2012
  • Casablanca 1964

    Mohammed Khaïr-Eddine

    • William blake & co
    • 14 Février 2013
  • La genèse maintenant ; la théorie de l'amour

    Michael Bishop

    • William blake & co
    • 21 Octobre 2011

    "La théorie" ne connaît pas la hâte.
    Le désir donne l'impression contraire - mais, peut-être, dit-elle en riant, que ce n'est que parce que nous pensons que le temps existe - car lorsque le temps se dissout, toutes les allures s'égalent, tous ceux, toutes celles qui participent parviennent à la ligne d'arrivée au même non-instant. Oui, dit-il en éclatant de rire, et même la ligne cesse d'exister. Comme, au centre de tout ce qui est, gonfle et s'épanouit la rouge gloire de l'à-jamais de l'amour.

  • L'étroit chemin du fond

    Bashô

    • William blake & co
    • 6 Février 2008

    Matsuo bashô (1644-1694) est resté un des poètes les plus chers au coeur des japonais qui tous peuvent réciter au moins un de ses tercets ou hokku (que l'on appellera haiku par la suite).
    Ce fils et frère de samouraï quitta très tôt le service des armes pour se consacrer à l'étude des littératures classiques du japon et de la chine et à la pratique du haikai, poésie enchaînée collective très populaire en son temps. bien vite, il fit entendre une tonalité, un style, un esprit spécifiques, et créa son école appelée le shômon. bashô, tout en conservant les sujets réalistes, le langage quotidien et l'humour du haikai, y transfuse l'exigence esthétique et la sensibilité de la poésie classique (waka, renga).
    Sa manière se caractérise notamment par son attention aux petites choses de la vie et à la profondeur qu'elles recèlent. le poète consacra les dix dernières années de sa vie à voyager à travers le japon pour donner des leçons, établir des cercles de disciples, mais aussi pour renouveler son inspiration et poursuivre sans concession la vérité du monde. le voyage devint dès lors un pèlerinage et une ascèse mystique.
    De ces pérégrinations, bashô tira plusieurs journaux poétiques dont le plus célèbre est l'étroit chemin du fond où il consigne et met en oeuvre l'essentiel d'un périple à pied de cinq mois dans le nord du japon, de temples en sanctuaires, de sites géographiques en lieux marqués par les tragédies de l'histoire, à travers un paysage sauvage, montagneux ou marin. voyage au fin fond du pays, voyage au fond des choses et des êtres, vers le fond de la parole : quête à la fois physique et langagière du sens et de la réalité ultime.
    De ce chef-d'oeuvre, nous donnons ici, en regard du japonais, une traduction entièrement nouvelle, accompagnée d'un important appareil de notes et commentaires, indispensable pour saisir les allusions historiques et littéraires, les citations déguisées, les références culturelles, et permettre à ce texte plutôt mince de prendre sa dimension réelle, presque infinie. alain walter.

  • Une passion francaise

    Pierre Bergounioux

    • William blake & co
    • 21 Mai 2014

    « Nous touchons à une heure étrange. Voilà vingt ans et plus, la société française a embrassé, sans trop le publier, les axiomes du néo-libéralisme - poursuite des chances pacifiques de gain pécuniaire comme axiome fondateur du vouloir pratique, primat des critères financiers, tolérance accrue à l'injustice. Il n'est pas exclu qu'une rationalité sectorielle, économique, gagne de proche en proche la totalité du monde social, que le nom de Rousseau, et ce qu'il signifie, tombent à leur tour dans l'oubli. Mais si la passion qui l'a mû, sa vie durant, envers et contre tout, a son siège dans le fond de nos coeurs, alors l'histoire n'est peut-être pas tout-a-fait finie. »

empty