Nouveau Monde

  • Cet ouvrage analyse les diverses mutations qui ont traversé le Cinema Novo, extrêmement sensible aux transformations touchant le Brésil, entre l'euphorie de l'inauguration de Brasilia et les années de plomb de la dictature militaire, en passant par le coup d'Etat de 1964. Cinéma politique ayant évité les schémas classiques et manipulateurs d'un cinéma de propagande, il a été porté par une production suivie dans le Brésil des années soixante. Les grands succès critiques internationaux que furent Les Fusils (Ruy Guerra, 1964) ou Terre en transe (Glauber Rocha, 1967) ont marqué leur époque. Créée par des cinéastes en quête d'un cinéma révolutionnaire, l'esthétique du Cinema Novo, bien que partiellement inspirée des innovations du néoréalisme et de la Nouvelle Vague, est largement inédite. Le matériel, jusqu'ici inexploité, qu'analyse l'auteur fait toute la richesse de cet ouvrage. En plus de s'entretenir avec les cinéastes eux-mêmes, les nombreux séjours au Brésil de Bertrand Ficamos lui ont permis d'accéder à une grande masse de documents: correspondances privées, scénarios originaux, projets avortés, communiqués de presse destinés au marché brésilien, dossiers de la police politique et de la censure cinématographique. La découverte, en France, des archives absolument inédites de Claude Antoine, producteur délégué du Cinema Novo à l'extérieur des frontières du Brésil, apporte un nouvel éclairage sur les relations du Cinema Novo avec le cinéma européen.

    Bertrand Ficamos est docteur en études cinématographiques de l'université Michel de Montaigne - Bordeaux III et de l'université de Sao Paulo. Il a également étudié à l'université de Campinas en 2002 et 2003. Enseignant à l'UFR Humanités de l'université Michel de Montaigne - Bordeaux III, de 2005 à 2010, il réside actuellement à Brasilia.


  • etude comparative de la vie et de la carrière des deux plus grands " monstres sacrés " du cinéma américain actuel, ce livre abondamment illustré comblera les fans des deux acteurs, tout en offrant un panorama riche et contrasté des univers de leurs meilleurs metteurs en scène, de scorsese et de palma à coppola et michael mann.
    al pacino et robert de niro sont emblématiques à la fois d'une manière de jouer et d'une façon d'être. leurs vies privées agitées et leurs carrières prestigieuses offrent de nombreux points communs. leurs techniques de jeu sont pratiquement identiques. la tête inclinée, les regards jetés furtivement sur le côté, ils portent une grande attention à l'écoute, ont la démarche animale, un même penchant pour les compositions spectaculaires et les coups de gueule.
    leurs personnages mafieux ou policiers, sont également victimes de l'aliénation urbaine, de la violence, de la corruption et oscillent entre solitude et survie, amitiés viriles, amours malheureuses et quêtes impossibles. ces deux acteurs de génie sont héritiers directs de montgomery clift, marlon brando, et james dean, sont devenus à leur tour, avec le même, talent, le reflet de notre temps.

empty