Parascolaire

  • La mémoire historique a parfois d'étranges défaillances. Qui sait aujourd'hui que la première femme lauréate du prix Nobel de la Paix fut en 1905 la militante autrichienne Bertha von Suttner (1843-1914), auteur en 1889 de « Bas les Armes » (« Die Waffen nieder ! »), un ardent réquisitoire contre le militarisme ? Le moment est largement venu de combler cette lacune et de découvrir en version bilingue allemand-français les grandes pages de ce texte qui ne méritait assurément pas de tomber dans l'oubli. Le texte de Bertha von Suttner est aujourd'hui considéré, avec « Im Westen nichts Neues » (« À l'Ouest, rien de nouveau ») d'Eric Maria Remarque, comme l'une des deux oeuvres en langue allemande les plus engagées contre la guerre. Pour faire de ce texte un instrument pédagogique, nous l'accompagnons (sur chaque page de gauche du livre) de listes de vocabulaire très détaillées à l'attention des étudiant(e)s germanistes de tout âge !

  • Blanche-Neige... Le Petit Chaperon rouge... La Belle au Bois-Dormant... Raiponce... Tom Pouce...
    Ces titres sont si universellement célèbres que chacun pense vraiment les connaître alors que c'est pourtant loin d'être le cas... Qui plus est, la masse de leurs traductions et adapations artistiques - notamment cinématographiques - ferait presque oublier à certains que les textes originaux ont été rédigés en langue allemande par les frères Jakob Grimm (1785-1863) er Wilhelm Grimm '1786-1859). Alors pourquoi ne pas replonger en enfance le temps de 120 pages en faisant de cette lecture un moyen plaisant de (re)découvrir le vocabulaire le plus fondamental de la langue allemande ? Car pour transformer ces textes en instruments pédagogiques, nous les avons accompagnés (sur chaque page de gauche du livre) de listes de vocabulaire très détaillées à l'attention des germanistes de tout âge !

  • Progressez en allemand grâce à ; l'assassin Nouv.

    Né et mort à Vienne, Arthur Schnitzler (1862-1931) était médecin et écrivain. Son oeuvre littéraire comporte à la fois des pièces de théâtre, des romans et des nouvelles. C'est l'une de ces nouvelles (parue en 1911) que nous vous proposons de découvrir ici en version bilingue allemand-français. Très représentative de la complexité psychologique que Schnitzler donnait à ses personnages, « l'Assassin » illustre l'intérêt intellectuel et scientifique que portait l'auteur aux débuts de la psychanalyse.
    Contemporain de Sigmund Freud, qui exerçait lui aussi à Vienne, Schnitzler était d'ailleurs un lecteur assidu des travaux du célèbre neurologue. Ce dernier alla jusqu'à déclarer qu'il voyait en Schnitzler une sorte de « double », préoccupé, comme lui, par l'étude approfondie des méandres de l'esprit humain.

empty