Moni

  • À une époque où les croyances et la science sont mises sur le même plan, il est bon de revenir aux fondamentaux. Cet ouvrage, destiné aux enfants dès 10 ans, leur permet de découvrir et appréhender les premières notions de la théorie de l'évolution, pour comprendre d'où ils viennent, mais aussi en quoi il est important de protéger les autres espèces, car nous sommes tous interdépendants.

  • Elle a juré -quoique du bout des lèvres - sur la tête de son fils. Voilà qu'elle n'a plus d'autre choix que de délaisser cocktails et shoppings pour dégoter à son empâté de cousin l'épouse parfaite, la Pakistanaise modèle, riche et dévouée. Une traque effrénée pour laquelle notre héroïne a Dieu merci plus d'un tour dans son sac dernier cri !

  • Un batlen revient chez lui et, rayonnant, il annonce à sa mère désespérée d'avoir un fils propre à lien : " Mame, mamele ! J'ai trouvé du travail.
    Je dois aller en haut du village et regarder si le Messie arrive. Si je le vois, je dois l'annoncer à tout le monde. Tu es contente, mamele ? On me paie cinq groschens par semaine. " La mère sort de ses gonds : " Mon fils est un imbécile ! C est quoi ce travail de fou, " annonceur de Messie " ? Avec cinq groschens on va crever de faim ! - Oui, tu as raison mamele. Mais au moins, c'est un travail à durée indéterminée ! "

  • La randonnée imaginaire mènera le lecteur-promeneur sur les sentiers de la Bigorre, le long des gaves, dans les hameaux, à travers bois et chaos de pierres, jusqu'en haut des plus hauts sommets.

  • Entre 1933 et 1945, six millions de Juifs furent tués.
    Cette histoire relate l'histoire d'une femme, Erika, ayant échappé par miracle à l'Holocauste... grâce à sa mère. Prisonnière d'un wagon bondé se dirigeant vers Mauthausen, celle-ci a en effet pris une décision d'un courage inouï : elle a jeté son bébé par la fenêtre pour le propulser hors du train, vers la vie. Aujourd'hui, l'enfant a grandi et l'auteur lui donne la parole. Après la sortie en mars dernier du recueil Les enfants du silence (écrit par Jean-Pierre Guéno et illustré Olivier Latyk), les éditions Milan publient L'étoile d'Erika, un album-phare qui témoigne d'un fait réel, le destin poignant d'une femme rescapée des camps de la mort.

  • « Ce livre parle :
    - de moi, Semla, douze ans et demi. Pas la plus jolie de la classe, même si c'est l'avis de papa.
    - de Gordon, qui se moque éperdument du regard des autres. Il est capable de se balader avec des verres en cristal sur les yeux sans ressentir la moindre honte.
    - de Lino, dont je suis peut-être bien, un peu amoureuse. (je ne l'ai pas dit à Gordon, bien qu'il soit mon meilleur ami et qu'on se raconte tout).
    - d'une enfant du divorce - moi, en l'occurrence -, parfois heureuse, et parfois pas !
    - du plaisir de cracher sur la tête des gens, du haut d'un arbre.
    - de mon petit frère somnambule, qui, la nuit, fait pipi dans le placard à chaussures !
    - du jeu de l'amour auquel on se livre, Gordon et moi.
    - de ma vie chez papa, de ma vie chez maman et ma vie, c'est tout un roman. »

  • Deux hommes, un barman et un client, s'attardent la nuit dans un bar après la fermeture. Une femme arrive; ils se provoquent, se séduisent, se jouent la comédie du monde. Sont-ils maîtres ou victimes de ses ruses oe

  • Le présent ouvrage rassemble 24 contributions de spécialistes de différentes disciplines retraçant l'évolution de la pensée pédagogique, telle qu'elle s'est illustrée dans le champ philosophique, littéraire et politique du XVIe au XXe siècle, depuis Melanchthon et l'Humanisme jusqu'aux conceptions issues des sciences humaines et, plus récemment, des sciences de la communication. Des perspectives comparatives mettent en évidence les convergences historiques et idéologiques dans l'aire culturelle européenne: émergence d'une pédagogie rationaliste et philanthropique au XVIIIe siècle, plus délibérément orientée vers l'idée de nation et d'éducation du citoyen au XIXe, dominée au XXe siècle par le débat sur les moyens et les méthodes de communication de masse et l'approche de la personne humaine. Dans la succession des visées éducatives définies par les penseurs et les pédagogues - depuis la Renaissance, en passant par Coménius, Locke, Rousseau et Kant, Humboldt, Oberlin et Pestalozzi, jusqu'aux ambitions de la «pédagogie réformiste» et aux risques de dérive liés aux crises profondes du XXe siècle - se manifestent l'élargissement et la transformation du paradigme anthropologique, de l'individu à l'homme dans sa dimension sociale, politique, relationnelle et par rapport aux enjeux de la modernité.

  • Anglais Duty Free

    Moni Mohsin

    As every woman knows, matchmaking is no easy job. Particularly when you're trying to find a girl for your dull, balding, freshly-divorced cousin and on top of that manage a house full of servants, shop for contraband Prada goods and attend parties every night. Not to mention the fact that your husband disapproves of everything you do, your city is under attack, and your friends can't be trusted - how is a girl to cope?Originally published with the title Tender Hooks

  • 'Perched on the edge of a car seat, Rani and Laila hurtled towards a love story ...'

    Western Pakistan, the winter of 1971, and nine-year-old Laila has a secret. Ignored by the adults around her yet desperate to know their world, Laila takes comfort in being the confidant of teenager Rani - privy to details of the older girl's forbidden love affair. But when that affair bears unwelcome fruit, a floundering Rani leans on Laila for solace and support. Yet Laila - still a child - neither comprehends the danger nor is able to help; and thus unwittingly leads Rani towards catastrophe ...

  • 'Jane Austen meets Bridget Jones... Hilarious' GlamourMeet Butterfly - loveable socialite, avid party-goer, inspired shopper and unwittingly acute observer. Of course everyone thinks her life is perfect but having to contend with a conniving mother-in-law, a husband who doesn't like parties, and a circle of friends who bring new meaning to the word competitive, Butterfly thinks her life is far from enviable. And as she lurches from crisis to crisis, trailing Jimmy Choos and pearls of wisdom along the way, it seems she might have a little more on her plate than she's first realised... Wicked, irreverent and hugely entertaining, The Diary of a Social Butterfly gives you a delicious glimpse into the parallel universe of the have-musts.

  • This is the third of four volumes that together offer an authoritative, in-depth reference guide covering all aspects of the management of oral cancer from a multidisciplinary perspective and on the basis of a strong scientific foundation. This volume is devoted to the reconstructive surgical techniques used in patients with oral cancer. Following introductory chapters outlining the general principles of reconstructive surgery in the oral cavity and the planning of maxillofacial reconstruction, detailed descriptions of the options and techniques employed in reconstruction of each of the functional subunits are provided. Important technologic advances are also discussed, including image-guided surgery, robotic surgery, and tissue-engineered and prefabricated approaches. Finally, the current status of facial transplantation for maxillofacial reconstruction is reviewed. This volume is intended for both trainees and practicing surgeons.
    Overview on all volumes:Volume 1: Biology, Epidemiology, Etiology, and PreventionVolume 2: Diagnosis and ManagementVolume 3: Oral and Maxillofacial Reconstructive Surgery Volume 4: Rehabilitation and Supportive Care

  • « Durable, la porno ? Une porno qui rejoindrait notre volonté d'une sexualité saine ? Quitter les voies du mainstream, remodeler l'image pornographique sur le plan de l'idéal politique ? La porno n'est pas le sexe. Elle est sa mauvaise conscience. La Grande Machine pornographique. Sa durabilité nous tuera tous. Comme le vieux lapin de la pub, qui frappe éternellement sur son tambour. » ( extrait du liminaire) Je découvre qu'on peut faire du porno durable, plus récent numéro de la revue Moebius a été dirigé par Jeannot Clair et Clara Dupuis-Morency. Retrouvez-y des textes, en vers ou en prose, de Sanna, Victor Bégin, Pascale Bérubé, Loic Bourdeau, Léonore Brassard, Monique Deland, Virginie Fournier, mathieu hachebé, Guylaine Massoutre, Christine Monot, Francis Paradis et Laurence Pelletier. Pour la prochaine année,Yara El-Ghadban est l'écrivaine en résidence et Éléonore Goldberg, l'artiste. Michaël Trahan pense la création. Et Nathanaël écrit une lettre à un écrivain vivant. La citation-thème est une phrase tirée du livre Les chemins de désir, de Claire Richard.

  • Ce texte a été écrit pour une création théâtrale titrée : Camus l'Africain, qui faisait alterner des textes d'Albert Camus (extraits de : Noces, L'été, L'envers et l'endroit, L'homme révolté, Le discours de Stockholm...) qui ne figurent pas dans cette édition et les paroles de ce "père pied-noir" écrites par Moni Grégo, metteur en scène de ce spectacle. Deux personnages : "Albert le poète" et "Etienne" qui a vécu le "paradis" de l'Algérie française, qui a côtoyé la misère algérienne, puis la guerre et l'exil en France. Il s'adresse à son fils, pour essayer d'éclaircir un peu de cette Histoire.

  • Les destins de Louise Gadbois (1896-1985) et de Simone Mary Bouchard (1912-1945) se sont croisés au Moulin César dans le Comté de Charlevoix durant l'été 1941. Ce texte est la première étude consacrée spécifiquement à l'art de Simone Mary Bouchard, rangée habituellement parmi les peintures populaires de Charlevoix. L'auteur a bénéficié d'un accès à des documents inédits : lettres de Mary à Louise Gadbois, journal personnel et photographies de Louise Gadbois, archives de la famille Bouchard. Ces témoignages directs permettent une narration très vivante et datée des événements et des tableaux. A partir des anecdotes biographiques, l'auteur contribue à éclairer la décennie de l'histoire de l'art du Québec antérieure à Refus global, celle qui correspond à l'existence de la Société d'art contemporain et comprend les années de guerre. C'est précisément Louse Gadbois qui a introduit la jeune artiste parmi les Indépendants de la Société dont elle était un membre fondateur, la faisant admettre comme membre dès novembre 1941. Elle a collectionné une trentaine de ses oeuvres, et continué à la faire reconnaître bien après sa mort, survenue dès 1945. L'analyse de nombreux tableaux conduit à examiner les dénominations « art naïf », « art primitif », qui qualifient tour à tour la peinture de Simone Mary Bouchard. Au-delà des catégories, l'auteure souligne que cet art était inclus à part entière parmi l'art moderne des Indépendants, et ce faisant réserve à l'artiste de Charlevoix une place de choix parmi les femmes artistes du Québec.

  • Monique Bollon-Mourier, ethnologue au statut d'indépendant, docteur en ethnologie et préhistoire, dispense depuis plusieurs années des cours d'anthropologie dans les universités Lyon 1 et Lyon 2.
    Dans le cadre de ses missions, elle est amenée à travailler avec différents partenaires, entreprises, communes ou musées, principalement dans le domaine de la formalisation des connaissances et sur la valorisation de patrimoines matériels et immatériels. Depuis de nombreuses années, ayant noué une relation intime avec l'art, elle poursuit ces différentes voies avec des itinéraires qui parfois viennent à se croiser.
    Né le 5 octobre 1918, Paul Berliet est le fils du constructeur automobile Marius Berliet. Après des études secondaires à Lyon, il travaille dans différents ateliers de l'usine familiale et effectue quelques stages à l'étranger. Mobilisé pendant la guerre, il réintègre l'entreprise après l'armistice. En 1944, Automobiles Marius Berliet est devenu un enjeu politique et la famille se trouve dépossédé de l'entreprise qui lui sera rendue par un arrêt du Conseil d'Etat de novembre 1949.
    Paul Berliet devient, en 1954, Directeur général adjoint de la Société. En 1978, l'activité poids lourds de la Régie Renault est regroupée chez Automobiles Marius Berliet qui devient alors Renault Véhicules Industriels dont il sera le Vice-Président. Il est depuis 1982 Président de la Fondation de l'automobile M. Berliet.

  • ça je connais !

    Moni Port

    Tout ce qui est vraiment important dans la vie. Une assiette de pâtes à la sauce tomate, la petite voiture qui a perdu une roue, le lézard de la terrasse, sans oublier la glace à la fraise. Et à peu près 386 autres choses. Drôle, sans gêne et résolument ancré dans la réalité, un imagier du quotidien pour tous les petits artistes de la vie.

  • Une femme écrivain écrit. Elle entretient avec les mots des relations tantôt amicales, humoristiques, passionnées, tantôt méfiantes ou même violentes. Mais les mots font naître des histoires, des ombres, des êtres, des musiques, des chimères, de drôles de monstres. Cette femme écrivain joue à faire apparaître ou disparaître le monde de nos parts d'ombre, de nos jardins secrets, de notre enfance chevillée au corps à tout âge, de notre capacité à inventer...

  • Les soeurs d'Icare

    Moni Grégo

    Ce texte explore un mythe, Icare (ici, le kamikaze) dans sa réactualisation tragique. Il célèbre, en contrepoint des figures de femmes d'aujourd'hui et de toujours : Médée, Dieu la Mère, Ophélie, Dulcie, Angela, Sarah, Camille, Giulietta, Marilyn, Diane, Olympe, Virginia, Elfriede, Hannah... Malgré les fiascos ambiants, elles semblent désormais capables d'ouvrir des voies de liberté qui, au lieu de se terminer fatalement par une chute, s'élèvent à loisir. Différentes de leur frère Icare, elles ne se brûleront pas les ailes à l'approche du soleil. Car chacune termine son parcours sur la scène par une envolée. Jusqu'où ?... Ces personnages visionnaires le sont d'un nouveau monde, celui qui est toujours en train de se défaire de l'ancien pour se faire.
    /> Elles parleront, inventeront, parce que lui, ce jeune homme, est, a été, qu'elles l'ont vu, touché, qu'elles sentirent sa chaleur et sa froidure, qu'elles furent longtemps réduites à sa mesure.
    Expérience physique, mélancolie et jubilation, musique et mouvement, envol et chute, équilibre et folie, puissance de l'invisible et du manque jusqu'au plus près de la fibre, de la chair, jusqu'à l'incarnation de la parole : théâtre.

empty