Gregorio Salinero

  • Ourdi au Mexique en 1565, le complot de Martin Cortés (fils d'Hernan Cortés) s'avère paradigmatique des nombreuses rébellions contre la couronne de Castille. Loin de se réduire à un face-à-face entre Espagnols et Indiens, la conquête brouille tous les clivages et sécrète précocement une conscience politique créole. Pour comprendre ces Espagnols des Indes, le livre révèle l'ampleur des désobéissances coloniales depuis les années 1540.
    Il nous fait revivre le déroulement des grands procès politiques conservés dans les archives américaines et péninsulaires. Les personnages extraordinaires et les histoires de vies les plus rocambolesques abondent dans cette radiographie méticuleuse du monde colonial et de ses relations avec la péninsule Ibérique. On y découvre la misère des émigrés, les convergences d'intérêts entre indigènes et colons, la corruption des magistrats, les faiblesses de l'appareil administratif et le mélange détonnant d'une société conservatrice avec des formes innovantes de culture politique et judiciaire.
    La Castille parvient péniblement à faire la reconquête des Indes contre les fils de conquistadors. En sorte qu'on ne saurait parler ni de pacification, ni d'enracinement de la colonisation, durant la seconde moitié du XVIe siècle

  • L'époque moderne est bien Le temps des listes. Devenues un enjeu dans de nombreux domaines, elles sont aussi une forme des savoirs administratifs et de la vie politique, au point que d'authentiques guerres de listes se déroulent alors. À certaines périodes, tel le xvie siècle hispano-américain, les années 1790-1793 de la France révolutionnaire, ou bien durant l'occupation napoléonienne de l'Italie, tout semble commencer et finir par des listes. Le présent ouvrage contribue à une étude comparative des usages et du destin des listes produites entre les XVe et XVIIIe siècles. Leur nom et leur aspect sont infinies : index, mythes, tableaux, placards, catalogues, inventaires, obituaires et registres d'animaux... Il s'agit d'interroger les conditions de leur production ; les liens entre leurs formes et leurs fonctions ; le sens de leurs usages ; leur destin et leur mémoire. Parfois, elles sont manipulées.Leur mondialisation, et jusqu'à leur coloration du rouge au noir, augmentent les dangers auxquels elles soumettent continûment les individus. La época moderna es realmente El tiempo de las listas. Convertidas ya en un reto en numerosos terrenos, son también una forma de los saberes administrativos y de la vida política, hasta el punto de que se desarrollan entonces auténticas guerras de listas. En determinados periodos, como el siglo xvi hispanoamericano, los años 1790-1793 de la Francia revolucionaria, o durante la ocupación napoleónica de Italia, todo parece empezar y terminar con listas. La presente obra contribuye a un estudio comparativo de los usos y del destino de las listas producidas entre los siglos xv y xviii. Sus denominaciones y aspectos son casi infinitos : índices, mitos, cuadros, carteles, catálogos, registros, inventarios, obituarios y registros de animales... Se trata de preguntarse por las condiciones de su producción; las conexiones entre sus formas y sus funciones; el sentido de sus usos; su destino y su memoria. En ocasiones, son manipuladas. Su mundialización, y hasta su coloración del rojo al negro, aumentan los peligros a los cuales someten continuamente los individuos.

empty