Amalion

  • Rue Félix-Faure Nouv.

    Rue Félix-Faure

    Ken Bugul

    • Amalion
    • 27 Mai 2021

    Dans la rue Félix-Faure se côtoient dans des éclats de rire des jeunes femmes aux dos nus, se mêlent des gens venus de tous les horizons, miséreux à la poursuite de leurs rêves. «La rue Félix-Faure est la rue de Dieu», résume le philosophe de la rue.

    Mais voilà quune masse sombre envahit la rue, réveille les douleurs tues doù vient Mun, la fille silencieuse, quelles histoires se disent derrière les blues de Drianké, les mornas de Tonio? Un matin quatre femmes recouvertes de voiles séloignent du corps dun lépreux découpé en morceaux, jeté sur le trottoir. Et la clé du mystère est peut-être dans un tapuscrit ramassé un matin dans une courette.
    Une enquête policière écrite comme un poème, un hymne à la vie, plus forte que les porteurs de mort, et une quête philosophique menée au son du violon, du blues, et des rires des filles au teint couleur caramel.

  • " Un ouvrage d'avant-garde qui devrait être lu par tous soucieux de l'Afrique. D'une manière magistrale, mais facilement compréhensible et approfondie, les auteurs démolissent le mythe selon lequel les pays africains ont reçu d'importants flux nets de capitaux étrangers. Ce livre devrait modifier radicalement la pensée et la politique. " - John Weeks

  • Ces histoires du plus vieux continent et foyer de la population la plus jeune du monde vont de la fantasy, aux réflexions de la jeunesse en période de conflit, à la mort vue par de jeunes adultes, à la famille, l'amitié, l'éveil sexuel, l'éducation et la transition vers l'âge adulte.
    La diversité des récits de cette première anthologie de fiction africaine pour jeunes adultes capture avec force les voix diverses que toute personne adolescente connaît ou connaîtra. Des voix parfois affirmées, parfois incertaines, mais toujours conscientes des mondes multiples qui les entourent.
    Contributeurs: Kêlvin Nonvignon Adantchede, Asiedu Benneh, Kofi Konadu Berko, Sabah Carrim, Shamin Chibba, Raoul Djimeli, Chinelo J. Enemuo, Laurence Gnaro, Haku Jackson, Jones Wafula Lukorito, Tamanda Kanjaye, Precious Colette Kemigisha, Priscillar Matara, Howard Meh-Buh Maximus, Yamikani Mlangiza, Merdi Mukore, Fatma Shafii

  • Les Raisins du baobab est un recueil de poèmes en quatre parties - Dakaroises, Terreaux d'Afrique, Sutura, et Un Élan d'Humanisme - écrit par l'auteur entre décembre 2002 et mai 2009, à des moments marquants de sa vie. Dans cette collection, Niang s'interroge sur l'image de l'Afrique dans le milieu urbain et rural, aussi bien dans la mentalité des peuples africains qu'ailleurs. En se gardant de juger leurs attentes, croyances, habitudes et valeurs, il incite les lecteurs à prendre position pour changer l'image véhiculée à travers le continent et participer à une vraie renaissance africaine. A travers un cadre spatio-temporel propre à l'Afrique et à son pays natal, le poète fait voyager l'esprit en invoquant les ancêtres, les saisons, les mers, l'alimentaire, les amours et les douleurs. Autant de sentiments qui feront renaître chez le lecteur une envie d'enracinement et d'ouverture au monde qui ne fait plus peur. La poésie de Niang reflète sa philosophie qui tangue entre l'enracinement et l'ouverture. Par cette poésie qu'il dit « passerelle», il entend attiser la flamme de l'espoir et de la renaissance africaine. Son premier recueil, au titre aussi évasif qu'expressif, emprunte les sentiers de la culture et de l'humanisme d'un véritable citoyen du monde.

  • Les adeptes de la grande famille du hip hop se désignent comme des poètes, des philosophes, des penseurs et surtout comme les meilleurs chroniqueurs de la société. Les fils et filles du hip hop donnent corps aux espoirs et espérances de cette société à travers des mots justes et forts. Cela fait bien longtemps que la version moderne du hip hop née aux États-Unis dans les années 1970 a adapté sa forme griotique de revendication, de contestation, de réunification en Afrique et dans le monde entier, à travers la musique des peuples.

    Wala Bok : une histoire orale du hip hop au Sénégal se souvient et narre les mémoires des générations de pratiquants du hip hop, des derniers précurseurs aux derniers arrivés, des promoteurs et des rares critiques sociaux intéressés par ce mouvement aux multiples facettes. Une ballade à travers l'histoire et la vie contemporaine dans la jungle urbaine et dans les quartiers populaires. Les portraits artistiques et témoignages de ce courant motivé par la reconnaissance de la diversité culturelle et la quête d'un monde meilleur dévoilent une société hétéroclite qui tire les ficelles entre promotion artistique personnelle et engagement politique.

    En interrogeant l'histoire du hip hop au Sénégal, on voit clairement que ses acteurs dès le départ se démarquent des politiques officielles et se mêlent de la gestion des affaires de la cité. Ils adhèrent à plusieurs agitations citoyennes, « Set Setal » des années 1980 et 1990, avec le combat hautement médiatisé du mouvement « Y'en a Marre » qui sera reconnu comme étant l'une des sentinelles essentielles ayant servi à écourter le projet monarchique d'un président octogénaire et contribué à installer la deuxième alternance politique au Sénégal en 2012. C'est un livre qui se veut témoin de son temps, telle une anthologie, mais en même temps un journal intime qui converse hip hop, religion, politique et avenir pour comprendre les enjeux de l'existence même de la culture hip hop, seul garde fou de nos sociétés.

  • Kalidou Kassé, le pinceau du sahel, est l'artiste peintre qui a subtilement su marier l'art pictural occidental avec l'esthétique africaine. Ce livre examine les origines de son esthétique, l'auteur retrace avec finesse le parcours individuel de l'artiste au sein du vaste mouvement artistique en Afrique et au delà.

  • Dimensions of Advertising Theory and Practice inAfrica propose aux communiquants africains et aux étudiants un panorama détaillé de l'histoire et des pratiques actuelles liées à cette discipline en Afrique. Pour les enseignants et les chercheurs, ce livre est un aide mémoire indispensable pour aborder les différentes approches du marketing sur le continent alors que la pratique de la publicité y est souvent considérée comme allant de soi. Dimensions of Advertising Theory and Practice in Africa est une étude détaillée des contributions africaines à l'industrie globalisée de la publicité mais aussi de l'impact profond de cette industrie sur l'économie et la culture africaine.

  • Les nouveaux récits de la philanthropie en Afrique dans la dernière décennie sont d'une acuité de plus en plus confiante et bien informée des capacités africaines à donner non seulement pour aider, mais aussi pour transformer et chercher à aborder les causes premières de l'injustice, de la pauvreté, de l'ignorance et de la maladie. Les débats portent aussi sur l'interrogation quant au rôle et la place de l'Afrique dans les traditions philanthropiques du monde, ainsi qu'aux spécificités africaines, mais aussi aux différences et variétés au sein de l'Afrique.

    Giving to Help, Helping to Give " Donner pour aider, aider à donner " est habilement tiré des expériences philanthropiques africaines, leurs variétés, défis et opportunités. Il s'agit de documenter, examiner, décrire, analyser et réfléchir sur la philanthropie en Afrique. Ce livre révolutionnaire aborde correctement les divers modes, formes, et moyens par lesquels la philanthropie est exprimée en Afrique à travers divers facettes.

    C'est un effort pionnier et ambitieux dans un domaine et une communauté de pratique qui est nouvelle tant en matière de connaissances qu'en pratique professionnelle. Seize chapitres proposent courageusement un foisonnement de réflexions, de questions, d'ambivalences et d'ambiguïtés qu'on découvre souvent dans un champ d'études émergent, posant d'une manière innovante les grands traits, des concepts, des cadres et des théories de recherche pour un domaine essentiel au développement dans le continent.

  • Dans la collection Give Me Room to Move My Feet, Mildred Kiconco Barya explore des éléments de temps et d'espace sur les paysages de la mémoire, des regards et des expériences aux niveaux individuels et collectifs. Le poète utilise le mouvement comme un fil pour les sept parties de l'expérience humaine - le roulement de la vie, le coeur tempétueux, avant que le soleil couche, la douleur de la tendresse, la honte a sa place, la forme de rêves, et jusqu'au dernier souffle est tiré - pour arriver à une collection de maturité et de tendresse. Le premier livre de poésie de Mildred Kiconco Barya, Men Love Chocolates But They Don't Say [Les hommes aiment les chocolats, mais ils ne le disent pas] (2002), a remporté le prix national de poésie en Ouganda. The Price of Memory After the Tsunami [Le prix de la mémoire après le tsunami], sa deuxième collection, a été publié en 2006. Elle a écrit des nouvelles «Scars of the Earth», «Effigy Child», «Those Days of Ebola» et «Land of My Bones».

  • Anglais My life has a price

    Tina Okpara

    • Amalion
    • 30 Avril 2009

    «My heart is pounding against my chest. I am having a hard time breathing and a hard time thinking. I cross the terrace. One step, one small step. Then another tiny step. Now I am on the lawn. The grass is cold and wet under my bare feet. A gust of wind pastes my green sweatshirt against my body. My long grey skirt sticks to my legs like the skin of a rhinoceros. My heart tells me to run, to run as fast as my legs can carry me, with all my might. But I can't....» One morning in the outskirts of Lagos, Nigeria, a lucky 13-year-old girl named Tina, who came from a modest family, is preparing to go to France to become part of Linda and Godwin Okpara's family. Linda is a home maker and Godwin is a footballer at top French club Paris Saint-Germain and for the Super Eagles, Nigeria's national squad. They have four children and Tina dreams of going with them to school and joining in their games and pranks, living the European dream. But soon after her arrival the reality becomes different.

    Written in collaboration with acclaimed journalist, Cyril Guinet, Tina recounts how imprisonment, torture and abuse in a suburban house in the middle of gentrified Europe in the twenty-first century could not break her. Tina's gripping story of survival and escape is a moving testament to a remarkable woman, a true survivor.

  • Ce cadavre exquis à grande échelle, qui a impliqué les élèves de quatre classes de Dakar, invente plusieurs destins entrelacés à partir de celui de la jeune Fatim, lancée dans un combat pour un monde meilleur, contre la résignation et l'impuissance devant l'injustice. Sa fin tragique ouvre sur le retour en Afrique de Ndèye, sa meilleure amie, dont nous suivons les pérégrinations, puis sur le sort incertain de Sabrina, sa fille, qui rencontrera enfin Fadel.
    Cette saga traduit le regard porté par les enfants sur le monde contemporain, ses valeurs en mutation, son devenir : migrants, traversées catastrophes avec leurs drames mortels, terrorisme, misère urbaine, sort des femmes, exil... mais aussi et surtout l'amour et les liens fraternels et familiaux ; tels sont les thèmes traités en profondeur et avec la légèreté apparente de la fiction.
    Les écritures mises en jeu dans le roman font varier les perspectives : du journal intime au conte, du poème au slam, toutes les techniques et tous les genres se fondent en un récit qui devient l'hymne à la vie et à ses surprises composé au cours d'une commune improvisation par 90 mains d'enfants qui, à l'école du sentiment, montrent que ce sont bien eux les maîtres.

  • Anglais The peacekeeper's wife

    Kevin Eze

    • Amalion
    • 12 Novembre 2015

    « The Peacekeeper's Wife aborde la catastrophe humaine des guerres en évoquant la solitude des familles de casques bleus. C'est également une métaphore pour parler d'un autre type de guerre, celle des migrants économiques et politiques accablés par la séparation d'avec leurs proches. »

  • The HerStory Project is a stirring kaleidoscope of 33 exemplary women from different backgrounds, temperaments, passions, and achievements. The stories of these women - drawn from Botswana, Ghana, Ethiopia, Jamaica, Liberia, Nigeria, Senegal, and Zimbabwe - challenge and move beyond long-held traditions of gender discrimination and cultural inhibitions to reveal individuals whose determination and self-belief have had tremendous impact on their livelihoods, communities, and nations. These narratives redefine and delineate the contours of women's empowerment and leadership in African communities, broadening the discourse to include the transformative power of the individual and her society.
    Contributors to Volume I: Doyin Abiola, Pamela Adedayo, Adetutu Adeleke, Mayen Adetiba, Pamela Ajayi, Carlene Alaja-Browne, Gladys Ashitey, Bola Atta, Bolanle Awe, Dere Awosika, Opral Benson, Olayinka Blackshear, Akua Sena Dansua, Esther Obeng Dapaah, Oyinade Elebute, Christy Essien Igbokwe, Mosunmade Faderin, Kehinde Kamson, Abioye Kusamotu, Bontshetse Mazile, Bennedikter Molokwu, Aminata Mbengue Ndiaye, Ndidi Nwuneli, Olusola Obada, Bashirat Odunewu, Debbie Ogunjobi, Elsie Omidiji, Olufunke Iyabo Osibodu, Aisha Oyebode, Tinuade Oyekunle, Veronica Piserchia, Zenebeworke Tadesse, Folashade Thomas-Fahm

  • Les faiseurs de pluie

    Paul Kisakye

    • Amalion
    • 1 Novembre 2020

    Tendo Katende, 15 ans, attend avec impatience les grandes vacances pour une pause méritée dans ses devoirs. Mais après deux semaines il ne supporte plus de jouer aux jeux vidéo à longueur de journée. Le reste des vacances se passera-t-il ainsi ? Et voilà que la visite d'un oncle qu'il n'a jamais rencontré change tout. Oncle Moses débarque avec un jeu vidéo holographique d'un genre Tendo n'a jamais vu auparavant.

    Lorsque des choses étranges se produisent à la ferme, provoquant ravages et destructions, Tendo a de sérieux problèmes avec son père, préoccupé par la puissance du jeu. Le nouveau jeu est-il lié aux événements mystérieux qui se déroulent à la ferme ? Cela signifie-t-il que Tendo doit arrêter de jouer à son jeu vidéo super amusant et addictif s'il veut sauver la ferme ? Y a-t-il des forces plus sinistres avec des agendas revanchards à l'oeuvre à la ferme ? Soudain, vacances ne riment plus avec ennui. Tendo fait équipe avec ses amis pour découvrir la cause des problème.

  • Entre le Savoir et le Culte présente des études et documents originaux qui mettent à jour l'évolution de l'islam et du christianisme parmi les étudiants d'universités des pays du Sahel. Il révèle les fissures et les conflits entre les groupes, et analyse leurs modes oraux, écrits et vestimentaires d'affichage et de performance. Cet ouvrage apporte ainsi un puissant éclairage sur l'emprise du religieux sur l'élite en formation, et examine les deux interrogations qui alimentent l'activisme religieux universitaire : la signification de la revendication d'une identité musulmane ou chrétienne, et comment celle-ci façonne la modernité des deux religions et vice-versa. A lire pour comprendre le dynamisme des terribles crises qui amènent la région sahélienne à se tourner sur elle-même.

  • La condamnation du Hissein Habré pour crimes contre l'humanité a été décrite comme « un tournant pour la justice des droits humains en Afrique et au-delà ». Pour la première fois, un criminel de guerre africain était condamné sur le sol africain.

    Pour avoir, dès le début, suivi le procès et interrogé de nombreuses personnes impliquées, la journaliste Celeste Hicks raconte la remarquable histoire de la manière dont Habré a été traduit en justice. Sa condamnation fait suite à une campagne héroïque de 25 ans menée par des militants et des survivants des atrocités de Habré qui a abouti, malgré l'indifférence internationale, l'opposition des alliés de Habré et plusieurs tentatives infructueuses de le traduire en justice en Europe et ailleurs. Face à de telles difficultés, la condamnation d'un dirigeant, autrefois intouchable, représente un tournant majeur, et a de profondes implications pour la justice africaine et l'avenir de l'activisme pour les droits humains dans le monde.

  • Iyewa

    Louis Camara

    • Amalion
    • 1 Janvier 2018

    Orunmila, le sage de la colline d'Igeti, le maître de la parole et prince des devins d'Ifa, le représentant suprême d'Ifa sur terre, prend comme épouse Iyéwa, fille unique des enfants du roi de la cité d'Owo. Mais voilà qu'étrangement, la nuit de leurs noces est interrompue violemment, au moment précis où la jeune femme allait découvrir dans les bras de son époux les plaisirs de la chair. Les jeunes mariés parviennent tout de même à se connaître, au sens biblique du terme, et ont trois beaux garçons. Un jour, Orunmila part en mission pour deux semaines, mais ne revient que seize ans plus tard ! Quelle épreuve initiatique pour la jeune femme qui devrait apprendre à maitriser, pendant cette longue absence, ce que l'on pourrait nommer, plutôt que de l'amour, les pièges du désir.

  • Tidjani Alous writing sketches the commonplace and the metaphysical, with heft, honesty, and audacity. The range is compelling, as she takes us through lives in places as diverse as Accra and Niamey. The prose is deft, her metaphors sting with accuracy. This is a writer to think and feel with. Emmanuel Iduma, editor, Saraba Magazine.
    In fifteen formidable lyrical prose, Tina Shot Me Between the Eyes explores how the self is shaped and transformed by the knots we yearn to tie around ourselves: familial, spousal, parental, and societal. It tackles how we struggle in relationships for nourishment and fulfilment, and how connections could kill us and how we could kill to survive a potent force for understanding humanity and the nuances of acts of violence, tolerance, faith and love.

  • Adama, le vieux de Kwotu, s'affairait autour du repas qu'il servait à ses moutons, canards, pintades, ainsi qu'aux cent poussins parisiens achetés la veille à l'arrivage d'un jumbo jet. Tout se déroulait comme dans un rite quotidien : les animaux premiers servis, puis, assis ou accroupis sur des tabourets, des pierres, et des bidons d'essence, nous créions un grand cercle autour du bol dans lequel nous puisions de nos mains droites. Du riz et du poisson, quelques légumes : ce repas chaque jour nous revenait, de même qu'il revenait à quiconque ce jour là était présent parmi nous.

    Un roman composé des pastiches de rencontres de tous les types dans un petit village de pêcheurs translucides sous le soleil au coeur de la grande ville, un chef-lieu enclavé, des bolongs lagunaires, un village devenu périphérie d'une capitale. Les voyages et la trompette du narrateur l'ont conduit à de multiples rencontres, réelles par l'envie de connaître, peut- être imaginées, par celle de faire connaître.

  • "How could I have lived and worked in the presence of the brilliant and caring young man called Ibrahima Amadou Niang (we called him Ibou, in great affection) and not know that I was rubbing shoulders with a great young poet? Because we talked about everything except the essential? Now the essential is here in these fierce and moving and often haunting poems speaking of love and travels and sadness and compassion - for people and for pelicans! - and sometimes of anger. The love is deep and nuanced, the way with words is scintillating and apt and impressive way beyond what one would expect from a young wordsmith, and the anger can only be that of a profoundly committed poet. I am privileged to have seen these poems and to be allowed to say: I know this man. His heart is strong and nimble. He does pride to his ancestors. He takes his place among the finest voices of his country. And be sure - he will go far." - Breyten Breytenbach, author of Windcatcher (2007).

empty