Olivier Duhamel

  • Colette et Jacques

    Olivier Duhamel

    Une femme, un homme, un fil - l'amour.
    Orphelin de père, Jacques n'a que dix-sept ans quand il devient résistant. Chez lui, l'engagement se confond avec la passion. Dévoué à l'action publique, il sera tour à tour le premier conseiller d'Edgar Faure dans presque tous les gouvernements de la IVe République, député du Jura, puis ministre sous la Ve. Mais dans l'ombre du personnage public se tient un homme aimé, aimant, bouleversant.
    Avec lui et à part, une femme, Colette. Elle ne s'en laisse compter par personne. Passionnée de littérature, elle dirigera une maison d'édition puis travaillera aux côtés de Claude Gallimard. Elle est libre, flamboyante. Inoubliable.
    Colette et Jacques, l'histoire d'un amour hors du commun, plus fort que le malheur ; et aussi, de 1939 à la fin du XXe siècle, le roman-vrai d'une époque qui se déchire, s'interroge et s'invente.

  • Emmanuel Macron aime les mots. Toutes sortes de mots. Les mots courants comme les mots rares, les mots politiques et les philosophiques, les techniques et les littéraires, les rassurants et les provocants... Avec plus de cinq cent cinquante citations, ce petit dictionnaire des Mots de Macron permettra à chacun de se faire une idée plus précise du plus atypique et imprévu de nos Présidents. De mieux connaître aujourd'hui ses convictions, ses obsessions, ses ambitions. D'apprécier demain ses réalisations, ses rétractations, ses contradictions.

  • Olivier Duhamel reprend enfin ses travaux pour nous donner son manuel de droit constitutionnel. Le Pouvoir politique en France, et Les Démocraties, épuisé depuis un an, sont fondus, actualisés et très enrichis.L'ouvrage traite l'ensemble du programme de 1re année de droit, et en élargit l'horizon. La partie sur l'histoire constitutionnelle ne néglige pas Vichy, celle sur les démocraties traite des pays ignorés comme l'Inde ou le Japon, celle sur la France s'attarde aussi sur les collectivités locales ou l'Union européenne. Très pédagogique, comportant de nombreux tableaux, il n'hésite pas à développer des regards critiques et à défendre des convictions sur la substance de la démocratie.

  • Le pouvoir politique en france comment est née la ve république ? quelle est la vraie originalité du système politique français ? quels rôles y jouent l'électeur, les partis, le président, le premier ministre, le gouvernement ? que peut le parlement ? qu'arrête le conseil constitutionnel ? quels sont les pouvoirs infra-nationaux, dans les collectivités locales, et supra-nationaux, au niveau européen ? faut-il réformer la ve ? cet essai-manuel sur nos institutions politiques répond à ces questions, en 21 chapitres courts, vivants, nourris de nombreuses données facilement lisibles par tableaux et graphiques.
    La cinquième édition incorpore tous les changements des années 2000-2002.

  • Réduire la durée du mandat présidentiel de sept à cinq ans, quoi de plus simple ? un nouveau chiffre, un seul mot changé dans la constitution.
    Grâce à quoi les français s'expriment plus souvent, le président règne moins longtemps. l'affaire est entendue. sauf que l'on objecte : le quinquennat change la nature de nos institutions. la plupart des tenants de cette thèse soulignent qu'il présidentialise la cinquième république. d'autres fondent leur refus sur une analyse exactement inverse : il renforce le poids des partis et nous menace d'un régime d'assemblée.
    L'affaire se complique. troisième argumentation : le quinquennat nous entraîne obligatoirement vers un régime présidentiel à l'américaine. un tel enchaînement est redouté par les conservateurs, mais souhaité par les réformateurs. le brouillard s'épaissit. que faut-il penser de ces différentes positions ? le quinquennat est-il une bonne ou une mauvaise chose ? que change-t-il vraiment ? telles sont les questions que se posent les citoyens.
    Cette nouvelle édition y répond, à la fois par une confrontation de la cinquième république aux grandes démocraties qui l'entourent et au regard des débats les plus actuels.

  • Santagio du Chili : 11 septembre 1973. Le président Allende est assassiné, le fascisme s'installe. Le 4 septembre 1970, Salvador Allende, candidat unique de la gauche, gagne les élections présidentielles. Que s'est-il passé entre ces deux dates ? Pourquoi la tentative a-t-elle échoué ? Comment le processus s'est-il développé ? Quels espoirs l'animaient ? Olivier Duhamel s'efforce de répondre à ces questions, en remontant les trois années à l'envers. Il part des événements pour aboutir aux analyses, avec comme fil directeur le rapport entre révolution et légalité.

  • Ce manuel de droit constitutionnel couvre l'ensemble du programme de première année des étudiants en faculté de droit ou à sciences po.
    Il offre donc un outil indispensable pour ceux qui entrent dans l'enseignement supérieur. au-delà, il traite de la démocratie, de notre histoire, de la france d'aujourd'hui d'une façon originale. l'horizon s'élargit avec l'examen de grands pays trop méconnus, tels l'inde ou le japon. il propose donc un moyen sans équivalent d'enrichir sa culture juridique et politique. la démocratie moderne est vue dans sa double composante, gouvernante et délibérante.
    Un récit vivant rend compte de l'étonnante histoire constitutionnelle de la france. sont analysés en contrepoint les systèmes politiques d'une dizaine d'autres démocraties, ce qui permet de proposer un modèle d'explication du fonctionnement du pouvoir. la seconde moitié de l'ouvrage analyse l'originalité du pouvoir politique en france. son attribution, ni à l'américaine ni à l'européenne, mais dans un curieux mélange des deux.
    Son exercice, cas unique de " présidentialisme démocratique ". sa limitation, interne, par la distinction entre les pouvoirs qui se renforce, externe, par la démocratie locale ou le développement de l'union européenne. en trente-huit chapitres courts, vivants, nourris de nombreuses données facilement lisibles par de multiples tableaux et graphiques, l'auteur marie sa rigueur d'enseignant-chercheur avec ses talents de conteur, vif et précis, au service du savoir.

  • L'histoire des élections présidentielles, comprise comme l'histoire de l'élection par le peuple, se confond pour beaucoup avec l'histoire de la ve république.
    La vérité diffère un peu. l'histoire a commencé plus tôt, en 1848, et reprend plus tard, avec la révision de 1962. depuis, huit élections se sont déroulées, huit scrutins passionnants où se joue, chaque fois, la vie politique de notre pays. au texte écrit pour les vingt émissions radiodiffusées sur france culture en mars-avril 2007, olivier duhamel a ajouté le chapitre " 2007, starkozy ". empruntant très largement aux sources originales: lettres, discours ou textes pour les plus anciens protagonistes, émissions diverses, interviews, olivier duhamel raconte les élections présidentielles : il explique, argumente, analyse et dresse cent portraits tout à la fois.
    Le récit vivant, coloré, apporte la connaissance de notre histoire récente sur un mode enjoué qui mêle analyse et récit. olivier duhamel déploie ici des talents de conteur vif et précis, au service du savoir. un livre pour tous par un politologue doté de convictions et d'un esprit libre

  • Matins d'un europeen

    Olivier Duhamel

    • Seuil
    • 2 Octobre 2005

    0livier Duhamel est devenu une voix européenne, une des très rares que l'on entende depuis si longtemps et avec grande constance dans notre pays.
    Il fut une voix forte au Parlement européen et à la Convention qui a écrit le projet de Constitution que l'on sait. Il l'est plus encore depuis que France Culture l'a accueilli, lors de la dernière rentrée, fin août 2004. Tous les matins, à 8 h 30, on peut l'entendre trois minutes durant. Ses textes sont dits, mais ses textes ont été écrits. Les auditeurs le pressentaient, les lecteurs peuvent désormais le constater et ce sont les meilleures de ces chroniques qui ont été sélectionnées pour cet ouvrage.
    On y retrouve ce mélange particulier d'analyse et de conviction, de raison et de passion, d'interrogation et d'engagement qui agace les uns et ravit les autres. Se tisse ainsi le fil de cette folle année, durant laquelle des amis, des collègues, des familles se sont confrontées sur l'Europe. Ce thème domine, puisqu'il a dominé l'actualité, mais on pourra goûter aussi d'autres échappées, qui nous emmènent parfois au Chili, parfois au Togo, épinglent le bruit de Sarkozy ou les silences de la gauche, critiquent les institutions et les moeurs, ou nous rappellent qu'il n'y a pas de rhinocéros à Paris.

  • La Constitution européenne sera signée, à Rome, le 29 octobre 2004, par les 25 États de l'Union européenne. Elle devra être ensuite ratifiée par ces 25 pays, un par un, selon une procédure propre à chacun. En France, la ratification passera par un référendum qui aura lieu en septembre ou octobre 2005. Olivier Duhamel a participé activement à la préparation de cette constitution. Il a tenu une sorte de « Journal d'un Conventionnel », en rédigeant régulièrement des chroniques d'une page sur un thème. On découvre à travers ces quelques 80 chroniques l'histoire de la Convention, de ses débats, des hommes et des femmes qui l'ont fait vivre, des grandes options entre lesquelles il a fallu trancher, de la crise sur la fin, et comment elle fut surmontée. Cette vivante et vibrante mise en scène faite, Olivier Duhamel nous propose le texte intégral et définitif de la constitution. Il commente dans le détail sa première partie sur l'architecture constitutionnelle, ainsi que la deuxième, la Charte des droits fondamentaux de l'Union Européenne, en rendant ces textes accessibles à tous. Il présente plus brièvement la troisième partie sur les politiques européennes.

  • Vive la vie republique !

    Olivier Duhamel

    • Seuil
    • 5 Juillet 2002

    Nos démocraties souffrent de nouvelles maladies.
    Comme celles que l'on contracte à l'hôpital, elles viennent de l'intérieur, du jeu démocratique lui-même. Le populisme est ainsi un dérèglement de certains de nos systèmes politiques qui ne savent pas répondre à la globalisation. Ils n'en meurent pas tous mais tous sont atteints. En France plus qu'ailleurs. Décolonisation violente, perversion médiatique, " sondagisme " aigu, autant de travers qui abîment la politique et renvoient à l'épuisement de la Ve république.
    Notre régime, loin de réduire cette crise, l'aggrave. Loin de développer la démocratie, il l'entrave. Notre constitution, jadis utile, ne remplit plus sa fonction. Entre cohabitation délétère et présidentialisme monarchiste, les Français ne s'y retrouvent plus. Il faut mettre un terme à cette confusion. La solution n'est pas américaine mais européenne. Au régime présidentiel ici voué à l'échec il faut préférer le modèle européen des grandes démocraties parlementaires dirigées par le Premier ministre.
    Inventer la vie république n'est pas suffisant, mais c'est indispensable.

  • Une constitution européenne, enfin.
    Ce rêve, porté par les militants de l'Europe, longtemps refusé par les gouvernements, étonnamment voulu par la plupart des citoyens, ce rêve est en voie de se réaliser. Février 2002-juillet 2003, une Convention s'est réunie pour changer l'Union européenne, écrire ce projet de constitution. 105 conventionnels venus des 25 pays de la nouvelle Europe ont confronté leurs attentes. La quasi majorité d'entre eux s'est accordée sur les questions essentielles.
    Quelles sont les valeurs de l'Union, ses objectifs, les conditions pour y adhérer, ou pour s'en retirer ? Qu'est-ce qui relève de Bruxelles, qu'est qui reste aux États ? Comment décider au niveau européen ? Quels sont les droits fondamentaux de la personne ? Quelles politiques pour l'Europe de demain ? Se doter d'une constitution c'est répondre enfin à ces questions. C'est aussi affirmer que nous formons une communauté politique et en dire le sens, à ses membres et au reste du monde.
    Ce texte devra être amendé et adopté par les gouvernants puis soumis aux parlements nationaux ou aux peuples qui se prononceront par référendum. Nombre de ses citoyens veulent le connaître et le comprendre. Telle est la raison d'être de ce livre sans équivalent. Il raconte l'histoire à rebondissements de la Convention et commente ensuite de façon simple et vivante les principaux articles du projet de constitution.
    Pour que chacun prenne part à l'Europe.

empty