Nos derniers coups de coeur 

  • Screute le Gröte cherche son Scroute, qui gambadait dans le jardin il y a encore quelques instants. Il a disparu !
    Screute le Gröte s'en va alors dans la forêt des Krouktes à sa recherche. Il y rencontre Marion, le coiffeur de lions. Bien sûr que ce dernier a vu son Scroute. Enfin...
    Ne serait-ce pas plutôt une route ? Bigueuleu, le chasseur malchanceux, pense aussi l'avoir vu. Mais non, ce n'est toujours pas Scroute... c'est une crotte ! Mais où est donc passé le Scroute de Screute ?!

  • Belle Greene

    Alexandra Lapierre

    New York, dans les années 1900. Une jeune fille, que passionnent les livres rares, se joue du destin et gravit tous les échelons. Elle devient la directrice de la fabuleuse bibliothèque du magnat J.P. Morgan et la coqueluche de l'aristocratie internationale, sous le faux nom de Belle da Costa Greene. Belle Greene pour les intimes.
    En vérité, elle triche sur tout.
    Car la f lamboyante collectionneuse qui fait tourner les têtes et règne sur le monde des bibliophiles cache un terrible secret, dans une Amérique violemment raciste. Bien qu'elle paraisse blanche, elle est en réalité afro-américaine. Et, de surcroît, fille d'un célèbre activiste noir qui voit sa volonté de cacher ses origines comme une trahison.
    C'est ce drame d'un être écartelé entre son histoire et son choix d'appartenir à la société qui opprime son peuple que raconte Alexandra Lapierre. Fruit de trois années d'enquête, ce roman retrace les victoires et les déchirements d'une femme pleine de vie, aussi libre que déterminée, dont les stupéfiantes audaces font écho aux combats d'aujourd'hui.

  • La dame de Reykjavik T.3 ; la dernière tempête Nouv.

    La terrible tempête de neige qui s'abat sur l'Islande aurait dû décourager les plus téméraires de s'aventurer à l'extérieur.
    Ils l'ont pourtant fait.
    Ce couple n'aurait jamais dû laisser entrer chez eux un inconnu. Il l'a pourtant fait.
    Un invité indésirable. Un mensonge innommable. Un meurtre. Tous ne survivront pas à cette nuit. Et l'inspectrice Hulda, chargée de l'enquête, continuera d'être hantée par ses fantômes très longtemps encore.

  • Le royaume assassiné

    Alexandra Christo

    • De saxus
    • 26 Novembre 2020

    Lira est la sirène la plus dangereuse de l'océan. Elle a déjà pris le coeur de dix-sept princes qui sont tombés sous son charme. Mais un jour, tout bascule lorsqu'elle tue l'une de ses semblables. Pour la punir, sa mère la Reine des Mers transforme Lira en ce qu'elle déteste le plus : une humaine. Elle lui donne alors jusqu'au solstice d'hiver pour lui apporter le coeur du Prince Elian, ou bien elle restera sous cette forme pour l'éternité.

    De son côté, le Prince considère l'océan comme sa vraie demeure, même s'il est l'héritier du plus grand des royaumes. Chasser les sirènes est sa raison d'être. Mais lorsqu'il sauve une jeune femme qui se noie, il est loin de se douter de sa vraie nature... Pour le remercier, elle lui promet de l'aider à trouver le moyen de détruire toutes les sirènes, mais peut-il vraiment lui faire confiance ?

  • C'est une histoire d'orphelin et d'amour. Celle d'un vieil homme qui joue divinement du Beethoven sur les pianos publics. Il se fait appeler Joe, pour Joseph. On le croise un jour dans une gare, un autre dans un aéroport. Il gâche son talent de concertiste au milieu des voyageurs indifférents. Il attend.
    Mais qui, et pourquoi ?
    Alors qu'il a seize ans, ses parents et sa soeur disparai ssent dans un accident d'avion. Il est envoyé dans un pensionnat religieux des Pyrénées, Les Confins. Tout est dans le nom. Après Les Confins, il n'y a plus rien. Ici, on recueille les abandonnés, les demeurés.
    Les journées sont faites de routine, de corvées, de maltraitances. Jusqu'à la rencontre avec Rose, une jeune fille de son âge. La vie n'est alors que rêves de fugues.
    Jean-Baptiste Andrea a un talent fabuleux pour parler de cet enfant intérieur que nous portons tous en nous.
    Ses héros ont l'âge des douleurs et des révoltes. Avec Des diables et des saints, il achève magistralement sa trilogie autour de l'enfance.

  • Sur la réserve indienne de Rosebud, dans le Dakota du Sud, le système légal américain refuse d'enquêter sur la plupart des crimes, et la police tribale dispose de peu de moyens. Aussi les pires abus restent-ils souvent impunis. C'est là qu'intervient Virgil Wounded Horse, justicier autoproclamé qui loue ses gros bras pour quelques billets. En réalité, il prend ses missions à coeur et distille une violence réfléchie pour venger les plus défavorisés. Lorsqu'une nouvelle drogue frappe la communauté et sa propre famille, Virgil en fait une affaire personnelle. Accompagné de son ex-petite amie, il part sur la piste des responsables de ce trafic ravageur. Tiraillé entre traditions amérindiennes et modernité, il devra accepter la sagesse de ses ancêtres pour parvenir à ses fins.
    Loin des clichés, Justice indienne pose un regard sans fard sur la vie des Indiens Lakota, confrontés plus que jamais à la question universelle : peut-on se faire justice soi-même ?

  • Alors qu'une tempête magique fait rage dans les Lointaines Collines Pluvieuses de l'Ouest Sauvage, Maurice, un poney volant légèrement enrobé, s'écrase contre le balcon de Max. Commence alors une aventure extraordinaire avec : des biscuits fourrés à la vanille, d'affreux Ouistitis des Mers, une grande soeur de mauvaise humeur, des sirènes malicieuses... et bien sûr, Maurice, le poney volant !

  • Blanc autour

    ,

    • Dargaud
    • 15 Janvier 2021

    1832, Canterbury. Dans cette petite ville du Connecticut, l'institutrice Prudence Crandall s'occupe d'une école pour filles. Un jour, elle accueille dans sa classe une jeune noire, Sarah. La population blanche locale voit immédiatement cette " exception " comme une menace. Même si l'esclavage n'est plus pratiqué dans la plupart des Etats du Nord, l'Amérique blanche reste hantée par le spectre de Nat Turner : un an plus tôt, en Virginie, cet esclave noir qui savait lire et écrire a pris la tête d'une révolte sanglante.
    Pour les habitants de Canterbury, instruction rime désormais avec insurrection. Ils menacent de retirer leurs filles de l'école si la jeune Sarah reste admise.Prudence Crandall les prend au mot et l'école devient la première école pour jeunes filles noires des Etats-Unis, trente ans avant l'abolition de l'esclavage. Nassées au coeur d'une communauté ultra-hostile, quelques jeunes filles noires venues d'un peu partout pour étudier vont prendre conscience malgré elles du danger qu'elles incarnent et de la haine qu'elles suscitent dès lors qu'elles ont le culot de vouloir s'élever au-dessus de leur condition.
    La contre-attaque de la bonne société sera menée par le juge Judson, qui portera l'affaire devant les tribunaux du Connecticut. Prudence Crandall, accusée d'avoir violé la loi, sera emprisonnée...La douceur du trait et des couleurs de Stéphane Fert sert à merveille ce scénario de Wilfrid Lupano (Les Vieux Fourneaux), qui s'est inspiré de faits réels pour raconter cette histoire de solidarité et de sororité du point de vue des élèves noires.

  • Cet ouvrage est le fruit d'une enquête dans l'infinité variété des sources de la Renaissance. Celle-ci a débuté sur un point de détail : les étonnantes variations du nombre des éditions imprimées des Bacchantes d'Euripide au fil des années. Elle a mené Jean-Christophe Saladin sous l'oeil vigilant de Pierre Vidal-Naquet, à la découverte de la « bataille du grec » à la Renaissance, largement ignorée par les historiens. Elle s'est poursuivie à travers les travaux de la collection « Le Miroir des humanistes » aux Belles Lettres dont le présent ouvrage est le vingtième volume. Derrière la bataille du grec se profile une lutte féroce autour de la philologie, des textes sacrés, donc de l'emprise de l'Église sur les langues, la culture et la vie sociale.
    Cette question n'a bien sûr échappé à aucun historien sérieux, mais ils l'ont généralement restreinte au seul domaine des « humanités ». C'est pourtant le point de vue de Michelet, qui raconte la Renaissance comme reconquête de la liberté politique, dans la perspective longue de l'histoire de l'Europe.
    De ce point de vue, la Renaissance a eu un sens, exprimé par ses acteurs eux-mêmes.
    Chaque étape de cette enquête a vu se vérifier l'intuition initiale de ce livre : la Renaissance fut un épisode central de la guerre qui oppose depuis près de deux millénaires l'Église chrétienne à la culture païenne antique.
    Cette lutte, à l'issue longtemps incertaine, fut l'un des fondements de la construction symbolique de l'Occident médiéval et moderne. La vie culturelle et religieuse des sociétés européennes en a été lourdement grevée jusqu'à nos jours. Il suffit pour s'en convaincre d'observer combien le débat sur les « racines culturelles » de l'Europe provoque de passions.

  • Une nouvelle série farfelue et trépidante : les aventures de deux petits Apaches à l'heure des smartphones...
    Mais que font Nuage Fou et Tornade Céleste à cette heure de la journée, à galoper au fin fond de la vallée Loindetou ? Harmonie, leur maîtresse, a fermé l'école, désespérée de voir le village endormi devant les écrans... Heureusement, Grizzli Sage, leur grand-père adoptif, vieux chaman à moto aux pouvoirs surnaturels, a la recette pour les réveiller : grimper au sommet de la Dent Cassée et rapporter une queue de lézard bleue... et puis déclencher un orage !

    Une nouvelle série réjouissante, à dimension politico-écolo, hors des sentiers moralisateurs. Avec une mise en page pleine de pêche, entre album jeunesse et bande dessinée !

  • 1895. Le vice règne en maître à Denver, minée par la pauvreté et la violence. Sam et Cora, deux jeunes orphelins, s'occupent d'une bande d'enfants abandonnés et défendent farouchement leur «foyer» - une usine désaffectée - face aux clochards des alentours.
    Lors de l'une de ces attaques, un colosse défiguré leur apporte une aide inespérée, au prix de graves blessures que Cora soigne de son mieux. Muet, l'homme-monstre ne communique que par des mots griffonnés sur un carnet. Sam, le seul qui sache lire, se rapproche de lui et se trouve ainsi embarqué dans le monde licencieux des bas-fonds. Expéditions punitives, lynchages et explosions précipitent l'adolescent dans l'univers honni des adultes, qui le fascine et le repousse à la fois. Au point de modifier sa nature profonde, et de l'éloigner insidieusement de Cora.
    Les Dynamiteurs est empli d'une tendresse inconditionnelle envers les laissés-pourcompte.
    Ce roman intense raconte la fin brutale de l'enfance dynamitée par la corruption du monde des adultes.

  • «Enfant, je n'ai jamais su d'où venait ma mère.» Arrivé à l'âge adulte, James McBride interroge celle qui l'a élevé et dont la peau est tellement plus claire que la sienne.
    Il découvre l'histoire cachée de Ruth, fille d'un rabbin polonais qui a bravé tous les interdits pour épouser un Noir protestant en 1942. Reniée par sa famille, elle élève James et ses onze frères et soeurs dans la précarité, le chaos et la joie. Pour elle, peu importe la couleur de peau. Seul compte l'avenir de ses enfants. Ils feront des études, et ainsi choisiront leur vie. Tressant leurs souvenirs, James McBride raconte, plein d'amour et de fierté, une femme forte et secrète, lucide et naïve, imperméable aux préjugés : sa mère.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Un accident apparemment banal, en marge d'un rassemblement de motards dans le Wyoming, laisse un jeune homme entre la vie et la mort. Mais l'affaire semble partir en roue libre pour Walt Longmire et Henry Standing Bear, appelés sur les lieux, tant le gang de motards auquel appartenait le jeune homme se fait menaçant. Pour ne rien arranger, la mère de la victime, l'extravagante Lola, n'est autre qu'une ex-petite amie de Henry et garde un ascendant certain sur lui. Dans la confusion qui s'ensuit, Walt et Henry, aidés par Vic, se raccrochent aux faits indubitables. Mais un témoignage qui paraît vrai ne l'est pas forcément, car comme le dit si bien Sherlock Holmes «il n'y a rien de plus trompeur qu'une évidence».

    Tout au long de cette trépidante enquête, le trio de choc devra apprendre à se méfier de tous pour percer les secrets d'une affaire aux proportions bien plus grandes qu'un simple règlement de comptes.

  • Homesman

    Glendon Swarthout

    Au coeur des grandes plaines de l'Ouest, au milieu du XIXe siècle, un chariot avance péniblement, à rebours de tous les colons. À l'intérieur, quatre femmes brisées, devenues folles au cours de l'hiver impitoyable de la Frontière, et que la communauté a décidé de rapatrier dans leurs familles. Une seule personne a accepté de faire cet éprouvant voyage de plusieurs semaines : Mary Bee Cuddy, une ancienne institutrice solitaire qui a appris à toujours laisser sa porte ouverte. Mais à cette époque, les femmes ne voyagent pas seules. Briggs, un bon à rien, voleur de concession sauvé de la pendaison par Mary Bee, doit endosser le rôle de protecteur et l'accompagner dans son imprévisible périple à travers le continent.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Maudite anne´e 1798 pour la Pa^queline ! D'abord le proce`s de son fils Victor, qui lui vaut une re´putation ignominieuse. Et maintenant l'incendie de sa maison ! Re´fugie´e chez son rejeton, qui a fait fortune de son me´tier d'embaumeur et de trafics d'organes, exaspe´re´e, elle accouche d'une ide´e diabolique : elle va lui jeter au visage les secrets dramatiques de son enfance, en couvrant les murs de ses e´critures. Et ira jusqu'a` le de´pouiller de ses richesses...
    Mais quelle est cette femme, qui suscite le de´gou^t autant que l'e´clat de rire et l'e´motion ? Et quel est donc ce roman extraordinaire, qui marie finesse et outrance, me´chancete´ et tendresse, e´rudition et imagination - jusqu'a` l'apothe´ose finale ? Un chef-d'oeuvre e´tonnant et dro^le, qui porte la patte d'un tre`s grand e´crivain, assure´ment.

    Apre`s le succe`s de L'Embaumeur, prix Saint-Maur en poche et prix de la ville de Bayeux, Isabelle Duquesnoy nous livre le portrait d'une me`re abominable, qu'on se surprendra e´trangement a` aimer, e´crit dans une langue e´poustouflante, entre pre´ciosite´ du XVIIIe sie`cle et de´mesure rabelaisienne. Un e´crivain inclassable et majeur de ce de´but du XXIe sie`cle.

  • « La liberté ne se mendie pas, elle se prend ! », tel est le slogan de ces figures « libres ».

    À travers ce livre documentaire, 30 personnalités venant d'horizons différents sont mises en lumière avec le même point commun : leur volonté d'émancipation. Face à un monde menacé par la fin de la démocratie et le réchauffement climatique, il est indispensable d'agir. Et ces personnalités symbolisent ce combat contre l'inaction.

    Chaque portrait est décrit par le biais d'une écriture vivante et d'illustrations sous forme de dessins de reportage. Les textes sont centrés sur un événement fort, un fait spectaculaire ou marquant. Ils s'ouvrent sur un chapô introductif, suivi d'éléments biographiques. Des informations sur les mouvements d'idées, les engagements ou les réalisations complètent le portrait des personnalités concernées. Il s'agit de femmes et d'hommes issus de milieux différents : artistes, écologistes, scientifiques, écrivains, politiques ou encore activistes, qui ont vécu de 1980 à nos jours. La diversité des portraits permet d'aborder la thématique de la liberté de manière transversale et sous différentes formes : il peut s'agir de destins personnels et d'autres avec un engagement politique fort. Afin de parler aux plus jeunes, les auteurs ont relié les personnages les moins connus à d'autres personnalités de premier plan.

    C'est ainsi qu'on découvre le combat d'Aimé Césaire contre l'anticolonialisme, ou l'art contestataire du chinois Ai Weiwei. On parle également de Kurt Cobain, musicien emblématique du groupe Nirvana dont sa musique est un cri de révolte contre le monde qu'il juge injuste. Ou encore Letizia Battaglia : photographe sicilienne qui dénonce la Mafia italienne à travers ses photos. Et Anna Politkovskaa, journaliste russe, qui a couvert la guerre en Tchétchénie, ce qui va lui couter la vie.

    Autant de portraits qui symbolisent la lutte contre les injustices et les inégalités. Mais ils représentent aussi l'espoir, l'espoir d'un monde meilleur, un monde où il faut se battre pour faire changer les choses. Un monde où la liberté ne se donne pas, elle s'acquiert. Un bel exemple pour montrer la voie aux jeunes d'aujourd'hui vers la reconstruction d'un monde meilleur.

  • Une vieille femme arpente les rues d'une mégapole où les hommes se goinfrent sans vergogne et maltraitent le vivant. Elle constate, s'alarme, et se fâche. Sa vengeance sera terrible...

    Marie Pavlenko, Sophie Adriansen, Marie Alhinho, Coline Pierré, Cindy Van Wilder et Flore Vesco sont six autrices phares de la littérature jeunesse contemporaine. Chacune à tour de rôle explore la façon dont Dame Nature laissera libre cours à sa colère.

    Jusqu'où ira sa fureur ?

    Et saura-t-elle finalement pardonner les êtres humains ?

  • Le phénomène se propage rapidement aux quatre coins du globe. Tout le monde en parle, tout le monde veut en avoir un. Lapins, corbeaux, dragons... les kentukis sont de petits robots en forme de peluche, dotés d'une caméra et de trois roues mobiles qui leur assurent une certaine autonomie. Ils sont connectés au hasard à un utilisateur anonyme qui a acheté le droit de les habiter et qui peut se trouver n'importe où sur la planète. Voilà pourquoi ces créatures, qui errent désormais librement dans les maisons et les bureaux, ne sont pas complètement ino ensives : elles scrutent les conduites, enregistrent les conversations et interviennent constamment dans la vie des autres.
    Ainsi, une retraitée de Lima peut suivre les mésaventures d'une jeune femme allemande et se réjouir ou s'inquiéter de son sort ; un garçon du Guatemala peut se lancer dans une aventure en Norvège et voir la neige pour la première fois ; un jeune Italien, père fraîchement divorcé, peut combler le vide laissé par son ex-femme. Les possibilités sont infinies mais pas toujours très claires : outre la curiosité et la tendresse, le dispositif suscite de nouvelles formes de voyeurisme, d'obsession, de sexualité et de danger.
    Déployant une langue et un imaginaire que l'on compare à ceux de Shirley Jackson et de David Lynch, Samanta Schweblin emporte le lecteur dans une atmosphère hypnotique, aux frontières du thriller et de la science-fiction, et offre une histoire surprenante, sans point mort et radicalement contemporaine.

  • Henriette est la première femme au sommet du mont Blanc, Nathan enjambe les vallées sur une corde, Kilian survole les cimes en courant, Gaëlle Cavalié a survécu 100 heures dans la neige, Marion Chaygneaud s'engage à rendre leur beauté aux massifs, Zian cherche des cristaux...
    Certains ont connu la défaite, d'autres la peur ou un drame, et pourtant, un désir farouche les a conduits à relever leurs défis. En véritables montagnards, tous et toutes ont en commun une volonté de fer, des valeurs de solidarité et d'amitié et un profond désir de liberté.
    Voyage avec ces trente figures incroyables, ces courageux et valeureuses qui ont accompli leur rêve d'enfant : conquérir les sommets.

  • AUSSI ÉPAISSES SOIENT LES BRUMES QUI LES PROTÈGENT, CERTAINES VÉRITÉS NE PEUVENT ÊTRE OUBLIÉES.

    Élie Martins est garde nature dans le massif du Vercors. Il y a douze ans, une blessure par balle l'a laissé totalement amnésique. Depuis, il s'est reconstruit une vie dans cette région aux hivers impitoyables, aux brumes si opaques qu'elles vous égarent en deux pas.

    Alors qu'une tempête de neige s'abat sur le Vercors, des traces étranges mènent Élie jusqu'à l'« arbre taillé », un pin gigantesque dressé comme un phare au milieu de l'immensité blanche. Une femme nue est pendue à ses branches. Cette macabre découverte anime quelque chose sur la toile vierge des souvenirs d'Élie.

    LA VICTIME EST UN MESSAGE À SON INTENTION, IL EN EST CERTAIN. ET IL EST TERRIFIÉ.

  • De crimes sanglants en catastrophes naturelles, d'accidents toutes catégories en agressions sordides, de phénomènes anormaux en actes héroïques, le fait divers n'en finit pas de fasciner, de questionner, d'inspirer ou d'émouvoir.
    Il joue sur nos peurs et nos fantasmes, mais quel impact a-t-il vraiment sur nous ? Quel rôle joue-t-il dans la société ? Quels sont ses liens avec la presse, la littérature, le cinéma? De quelles croyances, de quels mythes fait-il l'objet ?
    Aujourd'hui, le fait divers semble avoir envahi les médias au point de se substituer à l'information traditionnelle. Les fake news s'en nourrissent, la télévision s'en empare. A-t-il pris une ampleur inédite grâce aux réseaux sociaux ?
    De l'Antiquité à nos jours, Bob Garcia nous invite à une plongée dans un univers complexe, imprévisible et multiforme pour tenter de mettre au jour l'anatomie de ces nouvelles insolites.

  • Après ses débuts dans la sphère underground de Toronto, à la fin des années 1960, David Cronenberg s´est imposé comme un auteur majeur capable de passer, avec une aisance rare, du mainstream à l´expérimental, sans perdre, pour autant, sa singularité de cinéaste. Son oeuvre met en scène des corps mutants façonnés par la science et la technologie, comme dans La Mouche ou Crash, ou simplement victimes de l´environnement dans lequel ils évoluent. À travers eux, le cinéaste explore les zones insoupçonnées de l´inconscient et interroge la nature, à la fois transgressive et libératrice, du fantasme. La Transgression selon David Cronenberg analyse l´oeuvre d´un observateur de la nature humaine qui, par le biais du corps, redéfinit notre propre rapport au monde, à l´esthétique et à la morale.

  • "Au début de Qui es-tu Alaska ? (John Green, 2007), le héros, Miles, quitte le domicile familial.
    « Pourquoi ? » demandent ses parents à qui il répond : « François Rabelais, le poète, a dit sur son lit de mort : «Je pars en quête d'un Grand Peut-Être.» Voilà ma raison. Je ne veux pas attendre d'être mort pour partir en quête d'un Grand Peut-Être. » .
    Ce « Grand Peut-Être », c'est celui de l'adolescence, ce moment très intense durant lequel tout est encore possible. Par extension, c'est aussi celui de la littérature ado, une littérature de l'intensité, des premières et dernières fois. Une littérature qui s'autorise les grands sentiments grâce aux plus banales des histoires ou aux plus épiques des quêtes.
    Cartes et lampes torches à la main, partez à l'exploration de ce paysage littéraire grâce à plusieurs entrées : historique, liste des romans incontournables, réflexions thématiques, portraits de personnalités... Ce livre de référence vous donnera les outils et les pistes balisées pour arpenter une littérature au moins aussi riche à défricher que n'importe quel territoire littéraire... Mais comme pour tout chemin, le hors-piste est vivement conseillé !
    En quête d'un grand peut-être s'adresse aux passionné·es comme aux curieux·ses, aux lecteur·rices et aux professionnel·les.
    Pour faire respirer le propos, dix nouvelles inédites de dix auteurs et autrices reconnu.es : Clémentine Beauvais, Anne-Laure Bondoux, Marie Desplechin, Timothée de Fombelle, Anne-Fleur Multon, Carina Rozenfeld, Thomas Scotto, Stéphane Servant, Julia Thévenot et Flore Vesco."

empty