Le jour où Nina Simone a cessé de chanter

,

Conseiller

Liste

Donner un avis :

Quel est le prix de la liberté, qu'elle soit sexuelle, amoureuse, politique, sociale ou religieuse ?... Telle est la question que pose cette histoire stupéfiante, faite de vérité et de folie, de rage et de tendresse. La narratrice grandit dans le Liban contemporain en s'efforçant d'être fidèle au rêve de son père, un journaliste et écrivain pour qui la liberté n'est pas négociable. Mais ce rêve va se fracasser sur la violence et la haine de la guerre civile, qui ...tolère tous les excès - sexe, alcool, drogue, provocations. Le refus affiché des règles sociales et des convenances religieuses finit pourtant par défier une société qui réprime durement l'insoumission... Voici le récit d'une renaissance, le retour à la lumière d'une jeune femme qui a côtoyé la folie et la mort. Audacieux, impudique et bouleversant, son témoignage dévoile une immense fragilité mais aussi une force et une espérance irréductibles.

Librairie Le Failler vous conseille

"Mes filles, je sais que vous êtes à l'âge de toutes les tentations et la première c'est la cigarette. Je vous ai toujours dit qu'il est interdit d'interdire dans notre famille. Comme je ne veux pas vous voir fumer en cachette, voilà, je vous offre à chacun une cigarette, vous allez fumer devant moi et vous verrez à quel point c'est immonde et infect et vous y renoncerez toutes seules.

Nous étions toutes les trois alignées sur le sofa du salon. Nous avons tiré sur nos Gauloises sans filtre avant de nous écrier en chœur :

- Papa, c'est magnifique.

Il était livide. Depuis, nous n'avons jamais arrêté. Une semaine plus tard, je découvrais le shit. J'ai fumé mon premier joint et j'ai tellement ri que je voyais la mer plus large et les balles moins mortelles."


C'est la voix de Darina qui porte ce récit ; celui du Liban pendant la guerre civile, dans les années 80, celui d'un journaliste progressiste qui élève ses filles pour qu'elles soient libres d'agir comme elles le souhaitent et de penser par elles-mêmes. Le roman s'ouvre sur la mort du père, qu'on veut enterrer au son de chants religieux ; ce que Darina refuse, exultant, profanant en diffusant une chanson de Nina Simone qu'il aimait tant. Le ton est donné : enfant curieuse et avide d'expériences, Darina grandit avec ses sœurs en se fixant ses propres limites et surtout, en les dépassant et en apprenant qu'une femme vaut autant qu'un homme, que la religion peut rendre fou. Dans le Liban en guerre, elle jouit sans peine, pour oublier la peine, pour oublier la peur, pour vivre encore un peu et surtout, plus fort.



Un témoignage puissant sur une jeunesse entière, raconté avec un humour souvent noir (mais pas toujours) et sans fard, adapté de la pièce éponyme par Mohamed Kacimi. Ça cogne dans tous les sens, ça secoue, ça bouleverse, c'est un texte brut et pourtant magnifique qui nous est offert dans ces quelques pages.

Autres informations

  • EAN 9782742793105
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 157 pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 11 cm

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles


empty