Conseiller

Liste

Donner un avis :

« La première chose que je vis d'elle fut sa cheville, délicate, nerveuse, qu'enserrait la bride d'une sandale bleue... » Cette jeune femme qui descend l'escalier d'un restaurant de Manhattan, élégante, rieuse, assurée, c'est Rebecca Lynch. Werner Zilch, qui l'observe, ne sait pas encore que la jeune artiste est aussi une richissime héritière. Werner n'a pour lui que ses yeux bleus délavés. Son nom étrange. Et une énergie folle : enfant adopté par un couple de la classe moyenne, il rêve de conquérir ...New-York avec son ami Marcus. Werner poursuit Rebecca, se donne à elle, la prend : leur amour fou les conduit dans la ville en pleine effervescence au temps de Warhol, Patti Smith et Bob Dylan... Jusqu'au jour où Werner est présenté à la mère de Rebecca, Judith, qui s'effondre en voyant son visage. Ainsi se rouvre le dossier douloureux des origines de Werner. Qui Judith a-t-elle reconnue dans ces traits blonds et ces yeux presque gris ? Quels souvenirs hideux cache-t-elle sous ses bracelets d'or ? « Le dernier des nôtres », c'est une histoire d'amour impossible au temps où tout était possible : Rebecca disparaît sans explications ; Werner élève des gratte-ciels flamboyants, et voit ses nuits traversées de rêves incendiaires. L'auteur nous guide avec puissance et émotion dans ces mondes que tout éloigne : l'Amérique libre, joyeuse, insouciante ; l'Allemagne nazie, la destruction de Dresde et les débuts de la guerre froide où Soviétiques et Américains se disputent le génial et sulfureux professeur Von Braun, l'inventeur des missiles V2... Vous qui aimez les femmes et les hommes, les enfants perdus, leurs histoires d'amour et de mort, vous lirez d'un trait ce roman hors du commun. Adélaïde de Clermont-Tonnerre tisse une toile énigmatique, drôle, sensuelle,  traversée de personnages inoubliables. Certains glorieux et vrais, d'autres inconnus, admirables et tourmentés... Surtout, vous saurez enfin qui est le dernier des nôtres...  

Grand format
22.00 €

Librairie Le Failler vous conseille

Dresde 1945. Sous un déluge de bombes qui détruisent la ville, une jeune femme accouche d'un petit garçon et a juste le temps avant de mourir de murmurer : «  Il s'appelle Werner Zilch. Ne changez pas son nom. Il est le dernier des nôtres ». Grâce à la détermination et au courage d'un jeune soldat, le nouveau-né échappe à une mort certaine et en 1969, c'est un jeune new-yorkais épanoui et plein d'ambitions, très amoureux de la belle et riche Rebecca. Mais comment le bébé allemand, né dans de terrifiantes conditions, a t-il réussi à survivre dans un pays dévasté, envahi par des Russes particulièrement violents et des forces alliées qui avaient d'autres soucis que les nourrissons ? Le soldat qui l'avait sauvé à sa naissance ne pouvait pas s'en occuper, alors qui l'a pris sous sa protection ? Et comment cette personne a t-elle réussi à l'exfiltrer et en faire un citoyen américain ? Werner ignore tout de sa prime enfance, il se sait adopté et le reste, pas même son prénom allemand, ne l'a jamais préoccupé, même si de temps en temps de vagues images affluent à sa mémoire. C'est la mère de Rebecca qui, manquant défaillir en le voyant, fera bien malgré elle tirer les fils du passé. Va commencer pour Rebecca et Werner une enquête difficile et douloureuse qui risque de mettre leur amour en péril.



Entre fiction et réalités historiques, « Le dernier des nôtres » est un roman captivant et très bien documenté qui transporte le lecteur d'une époque à l'autre avec maestria.

Autres informations

  • EAN 9782246861898
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 488 pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 4 cm
  • Poids 474 g
  • Distributeur Hachette

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles


empty